LA COQUETTE DE L’HIPPODROME

Le remède idéal
Pour la fièvre de cheval
C’est le régime sensuel
Du trot et du galop
Aussi fréquenta-t-elle
Les courses les rodéos
Elle chercha l’époux dans les chevaux (2)

Elle s’lança il faut voir comme
A la conquête de l’homme
Cette amazone
La coquette de l’hippodrome

Y’avait tant de jockeys
Il fallut les trier
Elle arrêta son choix
Sur un nommé Thomas
De ce tondu cynique
Elle apprit que qui se frotte
Aux cheveux à ras ou courts s’y pique (2)

L’était triste il faut voir comme
D’être la conquête de l’homme
Cette amazone
La coquette de l’hippodrome

La santé de Thomas
Bientôt se dégrada
Ses yeux se sont bridés
Il en devint toqué
Il avait dans la tête
Un p’tit air qui trottait
Son refrain c’était le couplé (2)

L’était triste il faut voir comme
D’être la conquête de l’homme
Cette amazone
La coquette de l’hippodrome

Un jour pour le tiercé
Il fut écarté
Le cheval se vengea
Et dévora Thomas
C’est alors qu’elle fit
Cette funèbre oraison
Tant pis j’laisse Thomas dans l’étalon (2)

L’était contente faut voir comme
De la plus belle conquête de l’homme
Cette amazone
La coquette de l’hippodrome