L’ENFANT CHERI DES FOULES

J’aurais pu devenir l’enfant chéri des foules
Celui qui roule roule à fond sur les circuits
Celui qu’on applaudit au passage d’un rallye
Celui qu’on va fleurir à la fin d’un grand prix

C’était toute ma vie de partir en voyage
Avant chaque virage chaque fois un défi
Avec dans mon moteur tant de chevaux sauvages
Approchant les deux cents j’avais la couleur du vent

Nous sommes de passage et rien ne nous arrête
Tout au long du voyage c’est la mort qui nous guette

Y’a pas de faux départ il faut choisir sa vie
Devant soi le brouillard et derrière un grand cri
Car à la nuit tombée la mort roule en plein phare
Pour la laisser passer j’ai fait un trop grand écart

Nous sommes de passage et rien ne nous arrête
Tout au long du voyage c’est la mort qui nous guette

J’aurais pu devenir l’enfant chéri des foules
Celui qui roule roule à fond sur les circuits
J’aurais pu voir venir la mort et tous ses phares
Pour la laisser passer j’ai fait un trop grand écart

Nous sommes de passage et rien ne nous arrête
Tout au long du voyage c’est la mort qui nous guette (2)