LA PENICHE FANTOME

Il y a bien longtemps des mariniers d’Ostende
Furent entraînés par des courants vicieux vers l’immensité du Pacifique
Ont-ils à jamais disparu?
Je ne le crois pas,car le vent de l’océan chante parfois cet étrange refrain
Devant il y a que dalle
Mais que d’eau (2)

Des cris de bataille
Fusaient sur le bateau
Jusque dans la cale
Se répandait l’écho

Devant il y a que dalle
Mais que d’eau (2)

Les marins étaient pâles
Et mal dans leur peau
Ils étaient au plus mal
Et ne disaient plus mot

Devant y’avait que dalle
Mais que d’eau (2)

Chez eux sur le canal
Voguent les petits canots
Ils rêvaient d’une escale
Sur les bords de l’Escault

Mais devant y’avait que dalle
Mais que d’eau (2)

Le chant d’une chorale
Vient des champs de coraux
La brise vespérale
Evoque nos sombres héros

Devant il y a que dalle
Mais que d’eau (2)