POUR UN REVEIL D’OR

Dans ce monde immonde aux désirs terre à terre
Y’a des vieux qui jeûnent et des jeunes envieux
Plein d’faits divers

L’abus du déboire le malheur de bonne heure
Le bonheur en retard y’a de quoi se faire
Du mouron pour la vie

Ref.
Le sang des innocents rougit la boue du monde
L’alarme des sirènes noie le chant des colombes

Dans de beaux palais d’imbuvables bouffons
Pour les champs de bataille huilent les engrenages
De la grande déchaumeuse

Ref.
Le sang des innocents rougit la boue du monde
L’alarme des sirènes noie le chant des colombes

Traités de paix guère épais il faut pas s’y fier
Tous les pourparlers sont faits pour ne rien dire
Et les fusils s’emballent

Ref.
Le sang des innocents rougit la boue du monde
L’alarme des sirènes noie le chant des colombes

Sans lendemain d’vant les yeux, on voudrait bien dormir
Dormir dormir en paix, rêver rêver encore
D’un réveil d’or (ad lib)