T’AS RIEN DANS LES YEUX

T’as rien dans les yeux que du vide que du mort
Grand marécage qui dort qui dort

Tout raides tes cheveux s’emmêlent en grosses tresses
Tout dégoulinant de graisse tigresse

Ta bouche édentée s’ouvre dans un tas de viande
Cicatrice purulente puante

J’imagine sous les bourrelets de ta peau suante
Un tas de tripes fumantes gluantes

Mais je t’aime